הירוקים  > Français

Sur les Vert

La vie en vert

Il faut penser la vie en vert.

Femmes, hommes, juifs, arabes, jeunes et moins jeunes… nous pouvons et nous devons être maître des choix cruciaux de notre existence.

Pris ensemble, nos choix individuels doivent contribuer à bâtir une société saine, une société basée sur l'éthique et l'équité, et non sur la corruption, l'exploitation et le déni du droit d'autrui à avoir ses besoins propres.

Notre monde connaît actuellement une grave crise environnementale, elle-même symptomatique d'une crise sociale plus large. En Israël, des années de négligence environnementale et sociale, ainsi que l'importance et l'urgence des problèmes de sécurité, ont eu des conséquences désastreuses sur l'environnement et la société en Israël.

Les verts ont conscience du fait que les problèmes de sécurité continueront de nécessiter toute l'attention des décisionnaires. Cependant, nous devons commencer à agir, aujourd'hui. Israël est notre maison. Ne négligeons pas la maison.

Les Verts ont des propositions concrètes concernant chaque aspect dans la vie du pays. Ces aspects sont détaillés dans la plate forme du parti.

La politique est une! La paix, la sécurité, le marché et l'économie, l'éducation, la santé et l'environnement bien sur, sont autant d'éléments qui ensemble construisent l'édifice de la qualité de notre vie. De la qualité de notre vie dépend la vision d'avenir que nous transmettons à nos enfants.

Pour les Verts, la qualité de la vie est la pierre d'achoppement de la politique.

Les Verts amèneront la qualité de la vie en tête des priorités de l'Etat.

La vision

L'ensemble des Premiers ministres d'Israël, sans distinction d'origine politique, a toujours accordé une priorité absolue à l'aspect sécuritaire de la vie du pays – souvent au détriment de l'environnement et de la qualité de la vie.

Ne le nions pas! La sécurité est un aspect crucial dans la vie politique israélienne. Mais le monisme sécuritaire, l'absolue priorité des questions de sécurité a un prix que nous devons cesser de payer: des rivières chargées de polluants, un air dont la (non) qualité est responsable de centaines de morts chaque année, une eau qui n'est souvent plus potable, des aquifères empoisonnés de tout ce que nous rejetons sur le sol, des déchets qui s'entassent et croissent de manière exponentielle, une nature et une mer appauvries.

Nous bâtissons notre société dans un environnement physique que nous devons cesser d'ignorer. Prendre conscience de cette réalité est une urgence nécessaire, un intérêt national qui doit transcender les partis politiques. La terre est notre terre à tous, l'eau notre eau à tous, l'air, notre air à tous. Les protéger, c'est nous protéger tous. C'est assurer à tous l'équité dans la qualité de la vie.

Intégrer le facteur environnemental dans chacune de nos activités est plus qu'une nécessité nationale. C'est un appel aux armes pour offrir à nos enfants un avenir dont nous n'ayons pas honte. Car notre environnement est en danger.

Israël n'est pas une destination de passage !

Le peuple juif, saturé de pérégrinations à travers la diaspora, doit apprendre à voir dans Israël la maison dans laquelle il va vivre – pour le meilleur et pour le pire.

Israël n'est pas une destination de passage, un endroit où l'on peut se conduire de manière irresponsable, sans penser aux dommages causés à l'environnement.

En Israël, on ne peux pas dire: "Je jette autant de déchets que je veux, quand il n'y aura plus de place, on vivra ailleurs".

En Israël, on a pas le droit de dire: "La pollution de l'eau ne me regarde pas, quand l'eau sera imbuvable, je boirai celle d'un autre pays."

En Israël, il est irresponsable de dire: "Construisons des routes sans se soucier de la nature. Quand elle aura disparu, je prendrai la route pour voir la nature ailleurs".

En Israël, il faut mettre fin au mode de pensée qui se concentre sur la satisfaction de besoins immédiats au détriment des nécessités de l'avenir.

Contrairement à la réalité diasporique qui dictait aux Juifs un mode de pensée basé sur l'instabilité et la mobilité, la réalité israélienne est une réalité de stabilité et de pérennité. Nos enfants vont grandir ici, nous devons donc faire attention à chacun de nos pas car l'environnement que nous modelons aujourd'hui dicte celui dans lequel ils vivront demain.

L'amour d'Israël

C'est notre espérance, Hatikva. Une espérance réaliste. Investir dans l'éducation de nos enfants et dans la préservation de notre terre et pas seulement de ses frontières. Parce que c'est cela, aussi, l'amour de la terre d'Israël: Etre relié à ses paysages, ses rivières, ses forêts, ses steppes, ses champs et ses déserts dans leur diversité biologique et visuelle.

Les Verts au pouvoir !

Le Parti des verts a vu le jour avec l'objectif d'être représenté dans le système politique à tous les échelons, du municipal au national. Pour changer la politique, il faut faire de la politique.

Historique du parti

Les Verts sont nés en 1997, à la suite de la catastrophe des maccabiades.

En 1997, tout a basculé. L'idée, alors répandue, que quelque chose peut être à la fois "pas cher", "vite" et "bien" a fait banqueroute. Un groupe de sportifs juifs venus à Tel Aviv à l'occasion des maccabiades (manifestation sportive périodique qui réuni des délégations de la plupart des diasporas), est monté sur un pont en bois, construit pour l'occasion, qui traverse la rivière Yarkon. En quelques secondes, le pont s'est écroulé et une partie des sportifs tombés à l'eau a absorbé un champignon toxique qui prospérait dans les eaux ultra-polluées de la rivière. Plusieurs sportifs sont décédés suite à cette tragédie.

La tragédie du Yarkon obéit a une logique implacable: "Pourquoi investir dans un pont que nous devrons défaire demain?" Cette logique, nous l'adoptons aussi comme société dans notre pays. Elle est indissociable d'un mode de pensée dans lequel nous ne sommes que des invités sur cette terre. Il fallait mettre un terme à cela.

C'est à la suite de la tragédie des maccabiades qu'est né le parti des Verts. Nous croyons que tenir compte de notre environnement est le premier pas à accomplir en vue d'intégrer, comme société, que nous restons ici. C'est notre maison et celle des futures générations. Il n'y en a pas d'autres. Les Verts agissent pour faire passer ce message et proposer des modes de pensée et d'actions verts.

Histoire politique des Verts

Elections municipales 1998

Les Verts se sont présentés aux municipales de 1998 dans la seule ville de Tel Aviv Yafo et sont parvenus à faire entrer au conseil municipal Peer Visner et Hadas Shakhnaï.

Elections à la Knesset 1999

Les Verts se sont portés candidats à la Knesset en 1999 et ont reçu 14,000 voix.

Elections à la Knesset 2003

Les Verts se sont portés candidats à la Knesset en 2003. Malgré une campagne au maigre budget, ils ont reçu 13,000 voix.

Elections municipales 2003

Les listes menées par les Verts et les listes liées aux verts sont entrées dans 14 conseils municipaux et locaux.

Les Verts ont doublés leur représentation à Tel Aviv, passant de 2 à 4 conseillers municipaux. Le dirigeant des Verts, Peer Visner est depuis 2004 vice-maire de Tel Aviv. Sont également rentrés au conseil municipal de Tel Aviv-Yafo le parlementaire Mordekhaï Virshovsky, le premier secrétaire du parti, Hadas Shakhnaï et l'actrice et défenseur des droits des animaux Orna Banaï.

Les villes dans lesquelles les Verts ont présentés des listes et ont une représentation sont: Ramat Hasharon, Holon, Kiriat Motzkin, Petah Tikva, Ness Tsiona, Zikhron Yaakov, Herzleyiha, Modi'in, Rishon LeTsion, Azor, Shoam et Beer Sheva.

Les listes des Verts présentées au municipales ont reçu un ensemble de 90 000 voix.

Elections à la Knesset 2006

Les Verts se sont portés candidats à la Knesset en 2006. Ils ont obtenu 48 000 voix. C'est plus que 1,5% des voix qui étaient nécessaires pour être élu en 2003. Les Verts étaient le parti le plus proche de rentrer à la Knesset pour ces élections. Les prochaines élections seront une consécration, le début du 'penser-vert' à l'échelle nationale en Israël.

Le Symbole

Le symbole des verts en Israël se compose d'un tournesol (que l'on retrouve dans presque tous les partis verts au monde). Le tournesol symbolise le soleil, notre principale source d'énergie, et l'importance accordée par les Verts de part le monde au sujet des énergies renouvelables. Que les Verts connaissent le sort du tournesol, qui sème des graines, et emplissent la conscience israélienne de l'importance des questions d'environnement.

L'homme, dans le tournesol, vous le connaissez! Vous le voyez presque chaque jour! C'est le petit homme vert du feu de signalisation. Il nous invite à aller de l'avant, à traverser pour aller de l'autre côté, une société de développement durable. Les Verts sont un parti d'action.

Dans la vision des Verts, comme dans le symbole, l'homme est au centre. Dans le monde de l'action, il avance avec son environnement, pas contre lui, pour construire une société saine, prospère et équitable.

Les dirigeants

Peer Visner

Marié et père de 2 enfants. Né en 1957 en Israël et vit à Tel Aviv-Yafo.

Anciennement industriel et exportateur, ingénieur en électricité.

•- Fondateur et président des Verts

•- Président et fondateur de l'association "l'homme est un arbre des champs" (l'association possède des antennes à Tel Aviv, Ness Tsiona et Kiriat Uno). L'association était active dans la préservation, le sauvetage et la plantation d'arbre à travers le pays.

Postes dans le cadre de la municipalité Tel Aviv-Yafo

•- Vice maire de Tel-Aviv Yafo et dirigeant des Verts

•- Responsable du développement environnemental dans la ville

•- Président en exercice du conseil de direction de la rivière Yarkon

•- Membre de la direction municipale

•- Sous-directeur du comité pour la planification et la construction.

•- Directeur dans la société pour le développement économique.

•- Membre du comité pour les services.

Hobbies

Trompette, sport (ski et natation), regarder le coucher du soleil.

Hadas Shahnaï

Mère d'Avner, née en 1964 en Israël. Vit à Tel Aviv.

Conseiller en environnement, dans le passé, directrice de recherche dans des instituts de sciences sociales. Premier cycle en économie et sociologie de l'université hébraïque de Jérusalem.

•- Premier secrétaire des Verts

Fonctions publiques

•- Membre du conseil municipal Tel Aviv Yafo

•- Membre de la direction de l'union des villes du Goush Dan pour l'environnement et le traitement des eaux usées.

•- Membre de la direction de la société des parcs Yehoshoua.

•- Membre de la direction de la société du Mishkan pour les arts théâtraux.

•- Dans le passé, membre de la direction de la société pour la protection de la nature.

Hobbies

Promenades pédestres, en Israël, dans le Sinaï et dans le monde.

Bicyclette en ville et dans les zones rurales.

Les Verts en action

Les verts sont présents? Les résultats le seront !

Grâce aux Verts:

•1) Les sociétés d'autobus ont été contraintes d'utiliser un diesel appauvri en soufre, pour amoindrir la pollution de l'air, qui tue chaque année 1500 personnes.

Grâce aux Verts:

•2) De nombreuses antennes cellulaires n'ont pas été installées, d'autres ont été enlevées, et le public est conscient des dangers des émissions d'ondes.

Grâce aux Verts:

•3) Un projet de réhabilitation de la rivière Yarkon a été entamé. Des poursuites judiciaires ont été initiées contre les institutions responsables de la pollution des rivières Yarkon et Ayalon.

Grâce aux Verts:

•4) Des projets immobiliers prévus sur des terrains publics ont été stoppés.

Grâce aux Verts:

•5) Il existe aujourd'hui à Tel Aviv une loi contre la pollution de l'air, qui permet d'agir contre les pollueurs.

Grâce aux Verts:

•6) De nombreux cas de pollution de l'eau et des sols sont évités. Des examens du sol sont effectués dans le cadre de projets de construction.

Grâce aux Verts:

•7) On ne construit plus au bord de la mer et celui-ce redevient le bien commun de la collectivité.

Grâce aux Verts:

•8) Il y a aujourd'hui une conscience croissante qu'il n'est plus suffisant de protéger les frontières. Il faut protéger la terre.

L'activité des Verts dans les différents domaines.

Durant la décennie d'existence du parti, nous avons agi et influencé dans différents domaines, en collaboration avec l'ensemble des décisionnaires du pays, y compris députés, fonctionnaires et organisations environnementales en Israël.

Bords de mer.

•- Les Verts mènent le combat pour sauver le bord de mer d'Herzliyah, menacé par des projets immobiliers.

•- Les Verts ont évité la construction d'un quartier de villas sur le bord de mer adjacent au kibboutz Gaash (au sud de Netanya)

•- Les Verts ont évité l'élargissement des maisons du kibboutz Sdot Yam, à proximité du bord de mer.

•- Les Verts ont été un élément déterminant dans la législation de la loi sur les côtes.

•- Les Verts ont été partis prenantes du combat contre le programme Nitzanim, une menace pour l'espace écologique de cette région du sud d'Ashdod.

•- Les Verts ont aidé les surfeurs à sauvegarder la plage Hilton à Tel Aviv.

•- Les Verts ont été et sont actifs pour faire sortir les véhicules motorisés des bords de mer.

Pollution de l'air

•- Les Verts ont contraint la compagnie d'électricité à utiliser le gaz (en lieu et place du charbon) comme source d'énergie dans la centrale thermique de Reading, à Tel Aviv.

•- Les Verts ont mené le combat contre la pollution atmosphérique des sociétés d'autobus Egged et Dan.

•- Les Verts ont initiés la signature d'une convention entre l'ensemble des maires des villes du Goush Dan pour amoindrir la pollution de l'air.

Antennes cellulaires

•- Les Verts ont mené une campagne nationale contre les sociétés de téléphones cellulaires sous le titre: Pourquoi cache-t-on des antennes cellulaires?

•- Les Verts ont été à l'origine des actions visant à mettre à jour des antennes cachées et dangereuses.

•- Les Verts ont accru la sensibilité du public au danger de l'utilisation du téléphone portable et a amené à une utilisation plus prudente de ces appareils.

•- Les Verts ont contraints les sociétés de téléphones cellulaires à reconnaître les problèmes liés à la production de rayonnement électromagnétique, à créer un forum des sociétés de téléphones cellulaires, et à accroître l'information diffusée sur le sujet.

•- Les Verts sont à l'origine de la création d'un comité spécial à Tel Aviv pour mettre de l'ordre dans les antennes disposées dans la ville.

•- Les Verts ont déposés une plainte devant la cour suprême pour contraindre le ministre des Télécommunications et ses collègues de l'Intérieur, de la Santé et de l'Environnement à établir, chacun dans son domaine de juridiction, des directives claires concernant la mise en place d'antennes et la limitation du rayonnement électromagnétique.

•- Les Verts ont déposé une demande à la Cour suprême, afin de contraindre la deuxième chaîne de radio et de télévision à ne pas diffuser de publicité faisant la promotion de l'utilisation de portables par les enfants.

•- Les Verts ont contraint les sociétés de téléphones cellulaires à unir leurs antennes pour abaisser leur nombre et les ont contraint à collaborer entre elles et avec les pouvoirs publics.

•- Les Verts sont parvenus à démanteler des antennes problématiques (même si elles répondaient aux standards existants) pour cause de rayonnement électromagnétique dans les maisons et les bâtiments publics.

Pollution de la mer

•- Les Verts ont mené le combat sur la grande vague de pollution d'eau de mer en février 2003 à Tel Aviv. Suite à ce combat, la direction du traitement des eaux a été contrainte à la démission.

•- Les Verts ont amené à la compréhension du lien entre les industries militaires de Nof Yam et le produit polluant jaune retrouvé sur les bords de mer d'Herzeliya.

•- Les Verts mènent le combat pour la purification de la terre des industries militaires de Nof Yam

Espaces verts et préservation de la nature

•- Les Verts sont à la pointe du combat pour la préservation de la biodiversité et des espaces verts en Israël.

•- Les Verts sont parmi les grands opposants à l'accord de droits non restreints aux agriculteurs.

•- Les Verts luttent pour faire cesser les phénomènes de construction illégale dans les zones rurales du pays.

•- Les Verts sont pionniers dans la lutte pour la préservation d'espaces verts dans les zones des industries militaires (Tel Aviv, Ramat Hasharon, Nof Yam)

•- Les Verts sont parmi les opposants à la mise en place de la partie nord de l'autoroute Ayalon.

•- Les Verts ont mené une campagne réussie contre la mise en place de la route 45 reliant Ben Shemen à Guivat Zeev, en parallèle à la 443.

•- Les Verts ont mené le combat contre la mise en place de la route Six, y compris toutes les activités de protestation contre la route.

La Mer morte

•- Les Verts ont déposé une plainte devant la cour suprême, avec des organisations environnementales, contre l'Etat et la société des usines de la Mer morte pour les dommages continus et la destruction de cette région unique de notre patrimoine.

Droits des animaux

•- Les verts mènent le combat contre l'utilisation des animaux dans les cirques.

•- Les Verts ont été parties prenantes de la lutte contre la vente de fourrure dans les magasins Castro.

•- Les Verts ont participé au combat visant à cesser le gavage des oies.

Pour plus de renseignements

Contactez Jonathan Aikhenbaum

jaikhenbaum@gmail.com

Tel : 052 6010867



עיצוב: גלית לוי תכנות: האתר שלי פועל על וורדפרס בעברית